image affiche

Fumer tue…l’environnement!

A l’approche de la nouvelle édition de “Novembre, mois sans tabac” le centre Zander a organisé une journée d’animation et d’informations sur le tabagisme.

Merci au Dr Claude Brand, tabacologue à Aix-les-Bains, de sa présence!

nov

Les thèmes, cette année étaient multiples:

  • donner des informations au grand public sur les différentes méthodes pour arrêter de fumer
  • l’informer de l’existence et des outils de la campagne “Novembre, mois sans tabac”
  • mais également, et pour la première fois, aborder l’impact environnemental de l’industrie du tabac

En effet, l’impact environnemental de l’industrie du tabac sur l’environnement est colossal. On ne parle pas ici seulement des mégots de cigarettes jetés dans la nature mais de déforestation, pesticides, pollutions et changement climatique.

images-300x168

Déforestation :

Comme beaucoup de cultures intensives, l’industrie du tabac nécessite une quantité énorme de bois, notamment pour la fabrication des papiers et filtres, et pour certaines variétés de tabac qui sont séchées au feu. Pour répondre à ces deux demandes, on estime que chaque année, l’industrie du tabac contribue à couper ou à brûler plusieurs dizaines de millions d’arbres. À cela s’ajoute le problème de l’allumage. Dans une bonne partie du monde, on allume ses cigarettes avec des allumettes… qui elles aussi sont fabriquées à partir de bois. L’industrie du tabac monopolise ainsi une grande quantité de sols dans des pays en développement comme le Brésil ou le Zimbabwe. Lorsque ce sol a été utilisé suffisamment longtemps par l’industrie du tabac, il devient complètement infertile.

Pesticides :

Le tabac est aussi une plante qui ne pousse pas facilement : elle nécessite 6 fois plus de potassium qu’une céréale comme le blé pour pousser. Elle vide donc très rapidement les qualités organoleptiques des sols et nécessite donc une grande quantité de pesticides, d’engrais et des produits chimiques pour pousser. Rien qu’aux Etats-Unis, 13 000 tonnes de pesticides sont déversées chaque année sur le tabac. En fait, le tabac est la 6ème ressource agricole la plus gourmande en pesticides. Selon le GAO (Government Accountability Office) aux Etats-Unis, l’industrie du tabac utilise les plus toxiques et les plus dangereux pesticides accessibles sur le marché.

Réchauffement climatique :

Contrairement à une croyance populaire, la fumée de tabac n’émet pas beaucoup de CO2. En revanche, la production de tabac en amont contribue de façon énorme au réchauffement climatique. La déforestation qu’elle induit, la fabrication des papiers à cigarette, fumage et séchage, roulage, fabrication des emballages, transport des marchandises : toutes ces étapes industrielles émettent des quantités importantes de CO2.

Impact sur la biodiversité :

Enfin, on sait déjà que l’industrie du tabac est responsable d’une bonne partie de la déforestation dans certaines zones de la planète. De ce fait, l’impact sur les espèces locales est extrêmement fort puisque cela détruit leur habitat naturel. Les pesticides utilisés sont également responsables d’énormes dégâts sur les insectes et les petits animaux dans les zones de culture. Les abeilles et les pollinisateurs sont particulièrement touchés par les toxiques utilisés dans l’industrie du tabac. La pollution affecte également l’ensemble des espèces vivantes : insectes, animaux, plantes endogènes.

Pollution 

Mais l’industrie du tabac, c’est aussi des dizaine de milliards de mégots de cigarettes, dont une bonne partie sont jetés dans la nature. On estime que près de 800 tonnes de mégots terminent chaque année dans la nature, où ils sont un danger réel pour de nombreux animaux, par étouffement ou par empoisonnement.

Selon le Conservatoire des Océans, organisme en charge de la surveillance de la pollution des mers, les cigarettes constituent la première source de déchets dans le monde sur les plages. Une enquête réalisée dans 68 pays sur les déchets collectés dans le cadre du nettoyage des plages montrait que parmi les 7,7 millions de débris recensés, la part des cigarettes et des mégots représentait : 1,9 million.

En France, il y a actuellement plus de 14 millions de fumeurs en France, ce sont autant de mégots que nous trouvons. A notre connaissance, aucune statistique en France n’estime le poids de ce déchet. Au Royaume Uni, les cigarettes représentent la principale source de déchets dans les rues, représentant entre 70 et 90 % de tous les déchets urbains. Environ 200 millions de mégots sont jetés tous les jours, représentant environ 122 tonnes d’ordures.

surfrider-foundation-grenouille

Incendies

Enfin les cigarettes et allumettes sont une cause fréquente d’incendies. En effet, des cigarettes mal éteintes peuvent provoquer des dégâts considérables : incendies de forêts, de maisons causant des victimes : blessés et morts ainsi que des dégâts matériels importants.

 

Sources:

https://e-rse.net/impact-environnementa-cigarette-tabac-20211/#gs.QLYxqqs

http://www.cnct.fr/impact-sur-l-environnement-78.html

https://www.stop-tabac.ch/fr/les-megots-une-dangereuse-pollution

https://www.ladn.eu/mondes-creatifs/top-des-pubs/fumer-tue-y-compris-sous-locean/

 

Partager :

Le standard

par téléphone 24h/24
04 79 61 41 33

Horaires de l'accueil

du lundi au vendredi
8h30 - 12h30 / 13h00 - 18h00

C.R.F.S Zander

10 promenade du Sierroz
73100 AIX-LES-BAINS